J’utilise deux écransdepuis longtemps. Celui de mon Laptop et un autre de 17 pouces (il ya mieux jesais) bien installés l’un à côté de l’autre.

Je travailletoujours sur le grand écran et utilise celui de droite pour une paire deWidgets, la liste des gens auxquels je suis connecté par IM et par Skype. C’estaussi très commode quand j’utilise Watson, le moteur de recherche qui travailletout seul et me suggère des compléments d’information liés à ce que j’écris, àmesure que j’avance.

Dans certainscas, le second écran me sert à regarder un aspect de mon travail pendant que j’avancesur l’autre. Le plan du livre sur lequel je suis en train de me lancer parexemple.

Bref je trouve çasuper commode et j’ai particulièrement apprécié cet article publié dans le NewYork Times d’aujourd’hui. L’auteur y donne plein de détails (c’est notammentfort utile pour certains jeux) et affirme que sa productivité (y compris quandon la mesure en monstres pulvérisés) a augmenté de 30% depuis qu’il a lui-mêmeadopté ce système.

C’est, dit-il, l’améliorationla plus importante depuis qu’il est passé d’une connexion à l’internet parmodem et ligne téléphonique à une connexion haut débit.

J’enquête, je suis et j’analyse les technologies de l’information et de la communication depuis la préhistoire (1994). Piqué par la curiosité et l’envie de comprendre ce que je sentais important,...